découpevives

La découpe est un geste inhérent à l'acte de photographier, la première étape du processus photographique.

Dans mes découpes physiques de portes, de volets ou de matière végétale l'outil de découpe a changé. Il y a à la fois continuité et renouvellement de l'acte photographique. La scie, la cisaille ou la tondeuse ont remplacé le viseur de l'appareil photo. C'est la même vision sélective qui opère, pour une réappropriation du réel. Mais la grille produite par la découpe et sa mise en scène, par son caractère géométrique, ordonné, antinaturel et antimimétique s'oppose au réel et vient interroger son statut.

Coupé,  porte isoplane découpée en 28 morceaux dont 21 au format A4, 220x80x9cm, 2009-2019


Photodécoupe 2,  portes isoplanes découpées en 91 morceaux de format A4, 221x300x9cm, 2009


Photodécoupe 3,  portes isoplanes avec outils découpées en 48 morceaux de format A4, 130 x 250 x 10cm, 2009


Photodécoupe 1,  portes anciennes dépeintes naturellement en extérieur et découpées en 36 pièces de format A4, fragments d'images photographiques, 190x140x9cm, 2000 - 2007

 

Champ de Vision,  découpe physique dans une friche agricole et collage photographique sur parois murales: images photographiques marouflées sur bâti (façade arrière plan) et brique plate (premier plan),  parcelle de tournesol (centre), herbe fauchée. Profondeur: 200m Largeur maxi: 12m.

Champs d'Art en Lauragais, DRAC et Région Occitanie, CAUE Aude, 1995